Bonjour Franck,

Nous te remercions pour ton invitation à la réunion de samedi matin concernant le projet en objet.

Malheureusement, nous ne pourrons être présents, étant retenus par nos obligations municipales : Pierre Espilondo représente la commune au SDEPA à Mauléon,
Emmanuel Alzuri, Marc Campandegui et moi-même inaugurons à BIDART, l’exposition itinérante de la CAPB sur les risques côtiers
« un littoral en danger » au même horaire que votre réunion.

Nous recevons à cette occasion tous les Bidartars concernés par le recul du trait de côte qui ont été individuellement invités. Compte tenu de l’urgence de leur situation, nous nous devons, au titre de nos responsabilités en tant que Maire, conseiller délégué au littoral, 1er Adjoint délégué au cadre de vie, à l’Urbanisme et au Développement Durable, d’être auprès d’eux, avec eux, pour échanger, expliquer les enjeux et la stratégie locale du trait de côte décidée par la CAPB avec l’accord des 8 communes concernées.

Ceci étant, notre position sur votre projet de ferme urbaine Katalinenia est parfaitement claire et désormais connue de vous, suite à notre dernier RV approfondi en mairie de BIDART, en présence des représentants de votre collectif, de Marc Campandegui, Pierre Espilondo et moi-même, représentants de la municipalité de BIDART .

Nous vous avons remis en toute transparence les documents officiels qui attestent de la présence de 14 ha de foncier naturel sur le territoire de BIDART, et appartenant au SIAZIM.
Ainsi que les règles d’urbanisme qui s’y appliquent.

Nous vous confirmons notre volonté d’accompagner tout projet d’agriculture urbaine sur notre commune, comme en atteste notre PLU adopté fin 2011, ou pour la première fois dans une commune littorale, plus de 60 ha ont été rendus à l’agriculture par le zonage A (foncier à vocation agricole)

Et nous avons œuvré au sein du SIAZIM, pour que le repli des 3 trous du Golf d’Ilbarritz menacés par l’érosion côtière, sur les fonciers naturels en réserve, soit accompagné d’une activité agricole, d’apiculture, et de promenade d’accès public. Et enfin, que le golf évolue rapidement vers un ECO label.

Cependant, le travail ne fait que commencer, et il est essentiel qu’il se fasse en partenariat étroit entre les collectivités gestionnaires du site, communes de BIDART et BIARRITZ, SIAZIM, la CAPB au titre de sa compétence agriculture, et les porteurs de projet.

Seul le dialogue apaisé et la co-construction permettront de dégager un consensus qui rendra l’évolution possible.
Nous y sommes prêts et fermement décidés à l’engager, comme nous l’avons toujours fait pour nos grands projets.

La période électorale, avec un premier tour dans un mois à peine, n’est pas propice à la sérénité et au recul nécessaire.

En revanche, nous serons, si nous sommes élus, des acteurs engagés pour travailler collectivement le projet, avec les 9 futurs délégués du SIAZIM, et toutes les parties concernées.

Et nous t’autorisons, et comptons sur toi, bien entendu, à faire connaitre notre position lors de la réunion.

Bien cordialement,

Marc Bérard, Marc Campandegui et Pierre Espilondo, pour le groupe Bidart au cœur / Bidarte Bihotzetik « Faisons équipe / Bat egin dezagun »

©2021 Bidart au Cœur - Bidarte Bihotzetik

Contactez-nous

Toutes vos remarques et suggestions sont bienvenues

En cours d’envoi

Vous connecter avec vos identifiants

Vous avez oublié vos informations ?